Le temple Gangaramaya

Le temple Gangaramaya se trouve en plein centre-ville de Colombo, à quelques encablure du charmant lac Beira et de la côte océanique. Achevé à la fin du XIXe siècle, il reste aujourd'hui l'un des plus anciens temples bouddhistes de la capitale sri-lankaise. Doté d'une architecture à la fois authentique et moderne, plus minimaliste qu'à l'accoutumée, le temple Gangaramaya est véritablement une bonne idée découverte lors de votre séjour au Sri Lanka.

 

Histoire

Un riche propriétaire de navires et de filets de pêche sri-lankais, du nom de Don Bastian, qui vivait dans la région de Galle, faisait beaucoup de commerce maritime le long des côtés asiatiques, et notamment avec la Birmanie de l'époque. Ses navires étaient utilisés pour transporter des messages et des cadeaux au roi de ce pays et à sa cour. Sur le retour il n'hésitait pas à ramener au Sri Lanka des moines bouddhistes birmans pour prêcher le message de Bouddha dans son pays. Plus tard, il chercha un terrain favorable à la construction d'un temple à Colombo et à l'approche de la naissance de Matara Sri Nanarama Maha Thera, un futur érudit et moine bouddhiste prédisposé. Il le trouva et l'acheta à trois personnes issues de la minorité musulmane du Sri Lanka, les Maures. Il y fit construire le temple Gangaramaya.

 

Une architecture inspirée d'Anuradhapura

Les bâtisseurs venant de la ville érigèrent à côté un grand stupa, appelé Dagaba en sri-lankais, une arche décorative, et une Sandakada pahana ou pierre de lune, un élément architectural typique au Sri Lanka, qui se place au pied des escaliers ou à l'entrée d'un bâtiment. Ces deux derniers ajouts du temple ont été bâtis sur le modèle de ceux trouvés à Anuradhapura. Une immense salle de prédictions à trois étages a été agencée à l'intérieur du temple, et à l'extérieur un jeune arbre appelé "bô" a été transporté depuis les jardins de Mahamewna dans la ville sainte d'Anuradhapura et planté ici.

 

Un festival annuel

Le Gangaramaya Navam Perahera est un festival/concours artistique annuel qui a vu le jour en 1979. Le spectacle a été pensé au début des années 1970 pour soulager les habitants et leur donner du plaisir lors des jours sombres et des nombreux conflits nationaux. Au début seuls les moines effectuaient des processions puis petit à petit le festival s'est développé et les artistes se sont organisés pour le rendre plus vivant.

Il se tient aujourd'hui au mois de février de chaque année sur les rives du lac Beira face au temple Gangaramaya. La procession des moines s'effectue dans un lieu embelli de décorations diverses. Puis interviennent des dizaines d'éléphants caparaçonnés, des danseurs de feu ou traditionnels, des flûtistes, des batteurs et plusieurs festivaliers issus d'autres corps de métiers de l'art.

Bonjour

Je suis Catherine de "Mai Globe Travels". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+(94) 76-764-7477