Buduruwagala

Ceux qui s'aventurent côté sud de l'île du Sri Lanka se trouveront nez à nez avec d'innombrables sites d'intérêt. Parmi ceux-ci se distinguent Buduruwagala ou le « rocher des sculptures bouddhistes ». Cet endroit se présente comme un temple incrusté dans un bloc de pierre flanqué d' images bouddhistes mahayana et tantrique. Que l'on soit féru de religion ou simple routard, cet antique monastère mérite le détour. La somptuosité et la grandeur de ses sept sculptures ne sauraient qu'impressionner ses visiteurs.

Autour se dresse une végétation luxuriante livrant au lieu une dimension d'isolement et de calme incomparables. Y aller équivaut à une aventure plein de dépaysement et de mystère tant sur le trajet qu'une fois arrivé à destination !

Histoire

Les données historiques sur le Buduruwagala demeurent insuffisantes jusqu'à maintenant. Tout ce que l'on sait, c'est que ces statues géantes de bodhisattva ont été sculptées aux environs du IXe et du Xe siècle, durant les dernières années du royaume d'Anuradhapura. Ces images constituèrent la propriété de l'école bouddhiste Mahayana. À cette époque, ce courant de pensée eut un franc, mais bref succès sur l'île du Sri Lanka. Et on pense que ce temple servit de lieu d'ermitage pour ses moines.

Aujourd'hui

De nos jours, Budurawagala s'avère un crochet bien populaire auprès des voyageurs. C'est un ancien temple bouddhiste de l'île. Le chemin qui y mène est bordé par un épais manteau de végétation. Le décor autour se révèle de toute beauté. Une fois à destination, le calme et la beauté du site vous submergent d'un sentiment indescriptible. De sa majesté, cet endroit impressionne quiconque y met les pieds. Ce qui étonne peu vu qu'on y trouve des vestiges religieux de grand intérêt : des statues géantes et une intrigante fontaine à huile.

Les 7 statues de Budurawagala

Ces grandes statues furent taillées à même une roche de 20 mètres de haut et de 100 mètres de large. Les sculpteurs cinghalais d'antan ont réalisé dessus un travail minutieux et d'une grande virtuosité. Celles-ci datent de plus d'un millénaire, mais tiennent encore debout et en un seul morceau. De leur grandeur, elles ont de quoi intimider. Suivant leur représentation, ces 7 statues se catégorisent comme suit :

La centrale :

Il s'agit de la plus imposante avec ses 15 mètres de haut. C'est une statue de Bouddha qui se tient en plein milieu du bloc rocheux. Elle arrive en tête de liste des plus grandes figures de Bouddha debout au Sri Lanka. Elle est enveloppée dans une robe aux plis délicatement agencés et couverte de quelques plaques de stuc. Des marques colorées laissent penser que cette grande effigie était peinte de chatoyantes teintes orangées. À ses pieds se trouve un trône de lotus. Et sur son visage se dessine une contagieuse expression de sérénité. Elle est à l'origine du nom du site : « Budu » qui signifie Bouddha, « ruwa » pour désigner le mot représentation et « gala » pour pierre.

Les trois statues de gauche :

De taille réduite, celles-ci représentent des personnages du bouddhisme mahayana. De gauche à droite : une image dont l'identité est incertaine (Bhrkuti, Pandaravasina ou le prince Sudhana) ; puis un Bodhisattva Avalokiteshvara (le bodhsattva de la compassion) ; et enfin la femme en blanc Bodhisattva Tara dite aussi Arya Thara (sœur de Pandaravasina).

Les trois images de d

roite :

Celles-ci empruntent la forme de trois Bodhisattvas (Bouddha encore en quête de l'illumination) à la sculpture inachevée. Dans ce trio, on retrouve Maitreya au milieu (le Bouddha du futur), Vajrapani tenant un vajra (sablier représentant la foudre) à sa gauche et un Bodhisattva inconnu (Sahampath Brahma ou Vishnu) à sa droite.

La Lampe à huile de moutarde

Au pied du Bouddha central, il y a une sorte de trou en forme de flamme. A partir des parois de cette excavation exsude une substance huileuse dont on ignore l'origine. Et le plus étonnant est que ce liquide à l'odeur de moutarde suinte sans fin. Libre à chacun d'expliquer cet étrange phénomène. Dans tous les cas, cela mérite un coup d'œil.

Autour du site

Après avoir admiré la splendeur de ce temple et les rayons du soleil caresser ses statues, cap vers d'autres attractions. À 6 kilomètres de là, il y a une bifurcation conduisant au réservoir Handapangala. Ce coin demeure tout indiqué si l'on souhaite observer des hordes d'éléphants (selon la période). Les chances d'en rencontrer s'avèrent particulièrement élevées durant la saison estivale. Sur place, on peut se contenter de les admirer de loin, depuis l'autre rive. Ou bien, il est possible de s'en approcher à travers une balade en bateau avec guide.

Sur la route vers le bloc sacré, on peut aussi faire un crochet au lac Buduruwagala. On y aime la tranquillité de l'endroit. C'est calme et idéal pour une petite pause.

Comment s'y rendre ?

Buduruwagala se localise à environ 5 km de Wellawaya , district de Monaragala, sur la route de Thanamalwila. Aussi, il se situe au nord-ouest du Parc National d'Udawalawe.

Pour rejoindre la ville de Wellawaya , il existe plusieurs itinéraires possibles :

  • De Badulla ou de Bandarawela : on suit la route reliant les deux localités jusqu'à atteindre la jonction menant vers Ella. On passe devant la magnifique cascade Ravana. On poursuit jusqu'à la ville de Wellawaya.
  • Depuis Colombo : on emprunte la voie Rathnapura – Balangoda. On bifurque au croisement de Beragala pour entamer un voyage vers la ville de Koslanda puis celle de Wellawaya. En chemin, on aura la possibilité d'admirer la haute cascade de Diyaluma (220 mètres).
  • Depuis Sella Kataragama : il faut arpenter la route B35 jusqu'à Buttala. De là, on arpente la route principale conduisant à la destination finale. Tout au long du parcours, on aura l'occasion de voir d'étonnants sites comme les statues de Maligavila, de Dematamal Viharaya et de Yudaganawa. Il existe un autre itinéraire qui passe par la voie secondaire joignant la route principale A2. Ici, le trajet traverse la cité de Thanamalwila. Il est à noter que la voie reliant les villes de Thanamalwila et de Wellawaya est goudronnée. Cette piste se mue progressivement en un chemin de gravier facilement praticable jusqu'à Buduruwagala. En chemin, il y a un panneau montrant clairement l'emplacement exact de ce vieux temple.

Côté transport, on peut y aller en moto, en voiture et en fourgonnette. Il est même possible de parcourir les 5 kilomètres entre Wellawaya et le site à pied. Cette option de déplacement constitue une occasion parfaite pour admirer lacs et forêts avoisinants.

Horaires

Le site sacré de Buduruwagala est ouvert au public de 06h30 à 18h00.

Infos utiles

  • Si vous acceptez les services d'un guide local, un pourboire sera à prévoir.

  • En aller-retour, le recours à un trois-roues équivaut à 700 Rs depuis la ville de Wellawaya.

  • Le soleil tape souvent fort sur la route en direction du site. Prévoir le nécessaire (chapeau, crème solaire, eau) pour ceux qui optent pour la marche ou le vélo à pa_r_tir du carrefour de la voie principale.

  • Les derniers 200 mètres avant d'atteindre le site s'effectuent exclusivement à pied.

Bonjour

Je suis Catherine de "Mai Globe Travels". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+(94) 76-764-7477