Anamaduwa

Anamaduwa constitue une importante cité du district de Puttalam, au Sri Lanka. Située dans la partie centrale de la province nord-ouest de l’île, elle porte en elle ce que ce pays de l’or vert a de plus beau : un riche écosystème où s’épanouissent flore et faune. On y aime passer des journées à se délasser et à paresser sur un hamac, à observer la nature environnante et à apprécier les gazouillis des oiseaux migrateurs. Mais encore, une visite à Anamaduwa se traduit par une découverte de la vie rurale autour, unséjour dans un écolodge unique en son genre, de longues balades en vélo, et des excursions vers des sites d’exception dont des lacs, des temples et des zones archéologiques. En famille, entre amis ou en solo, un voyage dans cette partie de la péninsule demeure une aventure qui se vit avec délectation.

L’histoire du nom Anamaduwa

La seule histoire connue qu’on a pu associer à cette ville est celle de son nom. Effectivement, une vieille anecdote évoque que suite à l’unification du pays, le roi Dutugemunu aurait offert de valeureux présents à un de ses guerriers titans, Nandimitra. Le cadeau en question revêtait la forme d’une parcelle de terre sise au sud-ouest de la cité d'Anuradhapura. L’heureux bénéficiaire y emménagea sans attendre avec sa horde d’éléphants. On raconte que ces pachydermes ont été logés dans un kraal d’éléphants (signifiant Ali Maduwa en cinghalais) qui – l’on pense – est le lieu où se trouve l’Anamaduwa actuel. Plus tard, l’endroit arbora son nom officiel sous influence de la langue tamoule.

À la découverte de l’Anamaduwa d’aujourd’hui

Ceux qui veulent du pittoresque et du naturel, Anamaduwa est à voir. Cette localité cinghalaise se trouve dans le district de Puttalama. C’est un lieu où la biodiversité abonde. Cette dernière s’illustre par son grand réseau de vieuxréservoirs d’irrigation comme Inginimitiya, et par ses vastes lacs comme Uswewa et Kottukachchiya. Ces dédales d’eaux constituent un précieux habitat pour de multiples espèces d’oiseaux et animaux sauvages . Ils représentent également une inestimable source d’approvisionnement pour les locaux. La bourgade d’Anamaduwa est ceinte par une forêt à feuilles persistantes où vivent cerfs, sangliers et écureuils géants. Aussi, elle fait partie d’une région campagnarde où résident quelques communautés distinctives de la péninsule.

Activités autour d’Anamaduwa

Vous pourrez profiter de votre passage par cette ville pour voir les petits temples de charme aux alentours et rarement visités. Il y a par exemple la pagode de Paramakanda Rock à 4 kilomètres de là. Celle-ci était autrefois nommée Achcha Giritha Tissa Pabbatha. Il s’agit d’un site archéologique composé de deux terrasses et d’une maison principale. À l’intérieur du bâtiment principal, on a d’étonnantes fresques et sculptures complexes de la tradition kandyane. En ce qui concerne les terrasses, elles abritent des stupas, un arbre Bodhi, les dortoirs des Bikkhu, un clocher, une salle d’images bouddhistes, et une empreinte de Bouddha sculptée dans la roche. Tout en haut, vous bénéficiez d’une vue imprenable sur les plaines de noix de coco autour. On y accède par des escaliers de pierre.

Aussi, visiter Anamaduwa équivaut à pouvoir admirer lesinscriptions sur roche de Thonigala, non loin du temple de Paramakanda Rock. Ces dernières ont été creusées dans la pierre à environ 2.5 cm de profondeur. Elles mesurent à-peu-près 30 mètres de long avec des lettres faisant environ 30 centimètres de haut chacune. Il existe un folklore planant autour de ces mystérieuses gravures archéologiques. Celui-ci fait référence à la rupture entre le roi Vijaya et sa première épouse Kuveni. On raconte que cette dernière aurait maudit son mari de sa trahison au sommet de Thonigala (anciennement Lathonigala).

À part cela, vous pourrez agrémenter vos journées autour de la région avec des excursions en pleine nature, des sorties d’ observation d’oiseaux migrateurs tôt le matin ou tard le soir, un atelier culinaire avec la population locale, une randonnée à travers ses zones rurales, un pique-nique au bord du lac, et des activités en plein air (kayak lacustre, vélo).

Climat : quand venir ?

Sachez que cette ville est imputée d’un climat tropical humide. La période préconisée pour y aller se situe entre le mois de janvier et mars . Le temps annonce les températures les plus douces de l’année et des précipitations moindres. C’est parfait pour un séjour ensoleillé, des excursions et des randonnées à travers la région. Toutefois, il convient à chacun de définir sa notion de climat idéal. En dehors des trois mois cités ci-dessus, la pluie s’invite de façon occasionnelle ou régulière, mais le soleil tape plus fort. Ce qui fait qu’on peut y organiser un trip n’importe quand tant que quelques averses et du soleil ne dérangent pas.

Comment circuler ?

En centre-ville, la marche à pied demeure une alternative de déplacement qui coule de source. Cela dit, le moyen le plus pratique pour bourlinguer dans et autour de la cité d’Anamaduwa reste le vélo. On peut ainsi aisément atteindre une attraction alentour comme le temple Paramakanda, le rocher Thonigala et les lacs environnants. Le tuk-tuk, ce moyen de transport très prisé des pays d’Asie du Sud-est, peut aussi vous emmener rapidement du côté de Thonigala et des autres sites éloignés de la ville.

Comment s’y rendre ?

Anamaduwa est planté à mi-trajet entre le district de Puttalam et celui de Kurunega . Celui-ci est également accessible par une route secondaire reliantNegombo ou Colombo avec Mihintale ou Anuradhapura.

Depuis la capitale Colombo, il existe divers moyens pour atteindre cette destination dont :

· Le bus : il s’agit de l’alternative la plus lente. On embarque à Pettah CTB à Palavi. Le voyage dure un tout petit peu plus de 4 heures. Il y a un bus dépêché par la Commission Nationale des Transports toutes les 30 minutes.

· L’avion : aux voyageurs qui ont un gros budget, c’est un choix de confort à prendre. Le voyage ne prend que 15 min. Ce vol domestique est généralement assuré par la compagnie Cinnamon Air.

· Le taxi : de Polgahawela, celui-ci vous emmènera directement à destination.

· Le train : le train en direction d’Anamaduwa se prend à Polgahawela Colombo Commuter.

· La voiture privée : c’est l’option la moins onéreuse et la plus rapide. Il faut un peu moins de 2h30 de route pour couvrir les 127 km de route à parcourir.

1 photo

Bonjour

Je suis Catherine de "Mai Globe Travels". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+(94) 76-764-7477