Sigirîya

Site archéologique majeurinscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO,Sigirîya**,** appelé aussi Simhagîri,(rocher du lion),est un lieu incontournable à visiter durant un séjour au Sri Lanka. Réputé pour sa forteresse bâtie au sommet d’un immense rocher de 370 m de hauteur, dont l’ascension est accessible à tous, ce site imprégné d’histoire offre une vue imprenable sur les environs ainsi que sur les magnifiques jardins et piscines qui bordent l’allée menant au rocher.

Histoire

Les premières traces de présence humaine retrouvées sur le site de Sigirîya remontent à plus de 2 000 ans avant notre ère. La présence de certains types d’arbres, ainsi que des creux dans le rocher laissent penser qu’il s’agit vraisemblablement d’un lie u de retraite spirituelle pour les moines bouddhistes. Mais l’histoire communément admise remonte au Vesiècle. La légende raconte que souhaitant accéder au trône, Kassapa (le fils cadet du roi d’Anurâdhapura) pris la vie de son père. Mais redoutant la colère de Mogallana, son frère aîné et le véritable héritier du trône, qui jura de venger son père, Kassapa quitta Anurâdhapura et se réfugia à Sigirîya où il construit en un temps record (moins de 7 ans) une forteresse imprenable au sommet d’un rocher d’une hauteur de 370 m, connu aujourd’hui sous le nom de « rocher du lion ». En plus de la forteresse, il fit construire un magnifique jardin ainsi qu’un système d’irrigation et de gestion de l’eau lui permettant d’accéder à l’eau courante au sommet du rocher.

Après avoir levé une grande armée, le frère de Kassapa décida enfin de l’attaquer. Mais comme la citadelle était protégée par un rempart naturel de 370 m, ce ne fut pas une mince affaire. Pour la suite, les avis sont partagés. Certains racontent que Kassapa fut empoisonné par sa femme qui s’est alliée à un général du camp adverse, tandis que d’autres disent qu’il s’est battu vaillamment et a perdu la vie dans ce combat. Dans tous les cas, Mogallana eu sa vengeance. Après la mort de Kassapa, la forteresse fut donnée aux moines bouddhistes, qui quinze ans plus tard l’abandonnèrent pour des raisons aujourd’hui encore inconnues. Suite au départ des moines, la nature repris le dessus et recouvrit le site qui tomba complètement dans l’oubli jusqu’au milieu du XXe siècle où un archéologue britannique le redécouvrit, ou du moins ce qui en restait à travers ses fouilles. Après quelques travaux de réhabilitation, le site fut inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1982.

Aujourd’hui

Aujourd’hui, Sigirîya compte parmi les sites les plus importants et les plus visités du Sri Lanka . Situé à environ 160 km de Colombo, il fait partie des trois villes sacrées du Triangle Culturel et est sans doute le plus impressionnant dû à la construction de sa forteresse. La principale attraction de Sigirîya consiste en l’ascension du rocher. Bien qu’au sommet il ne reste plus que quelques ruines de moindre intérêt, on y monte surtout pour la vue imprenable qu’il offre. En effet, le panorama à 360 degrés visible au sommet est fabuleux, au nord et à l'est on peut apercevoir la jungle parsemées de lacs et de villages, plus loin les contreforts montagneux du massif du Pic d'Adam apparaissent, puis le grand réservoir construit par le père de Kassapa au loin indique et prouve toute l'ingénierie mise en place par Kassapa pour acheminer l'eau sur plus de dix kilomètres. Au sud et à l'ouest le point de vue plongeant sur les jardins laisse apparaître une perspective parfaite, inimaginable depuis le sol.

Mais avant l’ascension du rocher et ces découvertes imprenables, vous serez amené à traverser une longue allée bordée de part et d’autres par ce qui était autrefois de magnifiques jardins et des piscines. Ensuite, pendant l’ascension, vous découvrirez également des fresques murales dont certaines sont encore enexcellents états de conservation, ainsi que le fameux mur du miroir (morceau de mur du Palais de Kassapa).

Quand s’y rendre ?

De même que pour les trois villes sacrées qui composent leTriangle Culturel, le moment idéal pour visiter Sigirîya est durant le printemps ou l’été, de février à septembre.

Comment s’y rendre ?

Le site de Sigirîya se trouvant dans une impasse, le meilleur moyen de s’y rendre est, dans un premier temps de rejoindre Dambulla, la ville la plus proche. Ensuite, de là, il faut prendre un tuk tuk ou le bus pour Sigirîya. Si vous partez de Kandy, comptez environ 2 h 30 en voiture. Depuis Polonnâruwâ, il faut compter environ 1h 15 en voiture. Si vous partez d’Anurâdhapura, le trajet prend environ 1h 30.

Que voir et faire ?

  • Faire l’ascension du rocher

  • Admirer les peintures rupestres

  • Profiter de la vue imprenable au sommet du rocher

  • Prendre des photos

Quelques conseils pratiques

· Le site est ouvert de 7 h à 17h 30. L’entrée coûte 3 900 roupies, soit environ 30 dollars.

· Pour éviter les grosses chaleurs et l’afflux touristique, il est préférable de gravir le rocher avant 8 h le matin ou après 16h l’après-midi.

· Votre ticket d’entrée vous donne également l’accès au musée. Si vous souhaitez le visiter, il est préférable de le faire avant l’ascension du rocher. Cela vous évitera le détour, car le musée est situé juste à l’entrée du site.

· Si vous êtes venu en Tuk-Tuk et que vous souhaitez qu’il vous attendent (ce qui se fait en général), le mieux est qu’il se place à la sortie pour touristes « Tourist Exit » et non à l’entrée du site. En effet, dans le parc, vous devez suivre un parcours qui se termine à cette sortie. Donc si vous demandez au chauffeur de tuk tuk de vous attendre à l’entrée du parc, vous serez obligé de revenir à l’entrée, ce qui fait une longue marche.

· N’oubliez pas votre bouteille d’eau et votre crème solaire.

9 photos

Bonjour

Je suis Catherine de "Mai Globe Travels". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+(94) 76-764-7477